Fin de la campagne électorale, à minuit

  • Source: : APS | Le 28 juillet, 2017 à 15:07:26 | Lu 3256 fois | 10 Commentaires
content_image

Fin de la campagne électorale, à minuit

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) rappelle à l’intention des organes de presse, publics comme privés, que les activités relayées par les médias et relatives à la campagne électorale pour les élections législatives du 30 juillet 2017 prennent fin ce vendredi à minuit.
 
Dans un communiqué reçu à l’APS, le CNRA souligne que par conséquent, "les organes de presse doivent s’abstenir de toute diffusion ou rediffusion de messages ayant trait à la dite campagne (communiqués, revues de presse, interviews, débats, sondages d’opinion, reportages, etc.) le lendemain de la clôture de la campagne, samedi 29 juillet et le jour du scrutin, dimanche 30 juillet 2017".
 
Le CNRA assure qu’il "veillera rigoureusement au respect strict de cette disposition tout en appelant à l’esprit responsable et républicain de tous les acteurs pour un scrutin serein et apaisé".

 


Auteur: Aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (6)


Anonyme En Juillet, 2017 (16:04 PM) 0 FansN°: 1
ON NE LE RESPECTERA PAS PUISQUE L'ETAT NE RESPECTE PAS LA LOI.ALLEZ AU DIABLE FILS DE SATAN.
Reply_author En Juillet, 2017 (16:52 PM) 0 FansN°: 1
la diaspora senegalaise et les legislatves du 30 juillet : le temps de la responsabilitÉ !

chers compatriotes emigrés, n’êtes-vous pas la première force économique, sociale et intellectuelle de notre pays ? qui donc, plus que vous, serez en mesure de sortir notre pays des ténèbres dans lesquels il est plongé par la médiocrité de nos prétendues élites ? assurément, pas les corrompus qui gravitent autour des différents pouvoirs depuis l’indépendance. une des raisons pour lesquelles, nous avons fondé sunu naatangé réew / rassemblement pour la dignité et la prospérité (snr / rdp), un parti politique dirigé par damel maïssa fall, officiellement reconnu, et le premier qui soit né de la volonté d’hommes et de femmes de notre diaspora. historique !
et, chers compatriotes emigrés, valez-vous moins que les mouvements « 5 étoiles » en italie, « podemos » en espagne ou « en marche » en france ? au regard du soutien inestimable que vous apportez à notre pays, aucun d’entre eux ne vous égale. donc qu’attendez-vous pour investir massivement l’espace politique ? que les politiciens professionnels vous associent à l’exercice du pouvoir ? alors vous attendrez en vain, parce que le pouvoir, quel qu’il soit, se conquiert. cela procède d’une ambition et celle de snr, tout aussi saine que profonde, n’est autre que la vôtre.
notre volonté d’exercer avec vous le pouvoir politique est d’autant plus forte que c’est grâce aux milliers de milliards que nous envoyons au sénégal que la classe politique parvient, depuis des décennies, à se maintenir en place. en effet, nos centaines de milliards garantissent la paix et la stabilité, évitant ainsi à notre pays de sombrer dans un chaos qui emporterait pouvoirs et institutions.

servir les intérêts de notre diaspora, c’est être au chevet du peuple sénégalais tout entier. donc nous avons décidé de participer aux législatives du 30 juillet 2017, sous notre propre bannière. une situation inédite dans l’histoire politique de notre pays. en effet, notre diaspora n’a jamais participé à une élection nationale en tant que force politique autonome et pour sa première expérience, elle récuse toute forme d’alliance, pour porter le discours qui est le vôtre.
notre ambition est porteuse de la vraie rupture rêvée par notre population. une perspective qui effraye le personnel politique actuel. ce qui a valu à snr d’être ostracisé, diffamé et bloqué par les partis qui se partagent le pouvoir depuis les indépendances et, surtout, par l’apr du président macky sall. mais la force de notre ambition étant supérieure à toute conspiration ou trahison, snr est plus que jamais debout et davantage déterminé, pour donner à notre diaspora une opportunité jamais eue : porter sa propre parole au cœur du débat politique.

constitués en force politique autonome depuis avril 2011, nous allons donc solliciter le suffrage de nos compatriotes et avons confiance quant à leur adhésion à notre ambition.

en effet, au regard de notre contribution à l’économie nationale et à la paix sociale, ils peuvent avoir l’assurance que nous continuerons d’être à l’écoute de notre pays, pour le rendre digne et prospère, d’une dignité et d’une prospérité toujours plus grandes.

après avoir renouvelé notre engagement à servir notre pays, nous confirmons que la diaspora autonome que nous sommes :
- refuse de voter pour des politiciens qui ont trahi et ruiné notre pays.
- refuse d’abandonner notre pays à des politiciens corrompus.
- refuse de confier l’avenir de notre pays aux pilleurs du passé.
- refuse de laisser de vieux prédateurs privatiser notre etat.
- refuse d’être éloignée de notre pays par des corrompus.
- refuse de remplacer le pire par le moins pire.
- refuse de choisir entre prédateurs et prévaricateurs.
- refuse de cheminer avec une opposition corrompue.
- refuse de participer à tout rassemblement incohérent et inconséquent.
- refuse d’être le dindon de la farce politique sénégalaise.
- refuse donc les députés des partis responsables du pillage de notre pays.
la diaspora autonome que nous sommes, convaincue que notre pays mérite le meilleur qui puisse exister, propose un personnel politique digne, pour garantir :
- l’indépendance et la sécurité nationale.
- l’engagement et le patriotisme.
- la liberté individuelle et l’intérêt général.
- le travail et la paix sociale.
- la dignité et la prospérité.
pour y parvenir, il faudra l’élection de députés snr. en effet, chers compatriotes émigrés, le comble de la crédulité serait de croire qu’un député défendra autre chose que les intérêts de son parti. donc les quinze (15) députés qui seront élus dans la diaspora, s’ils appartiennent à d’autres partis que snr, ils ne seront jamais vos députés, parce que pour sauver leur mandat en 2022, ils exécuteront les dix commandements de leurs partis. a l’inverse, les députés snr que vous élirez, s’ils souhaitent préserver leur mandat en 2022, ils défendront notre diaspora et par conséquent les plus modestes familles sénégalaises. donc plus ils seront nombreux à l’assemblée nationale, mieux vos intérêts et ceux de notre pays seront pris en charge.
chers compatriotes émigrés, snr est une singularité dans le landerneau politique sénégalais : il n’est pas né d’une confrontation ou d’une frustration, d’une trahison ou d’une exclusion, ce climat de tension qui marque la création des partis connus de notre pays. snr est le fruit d’une ambition saine, à savoir le désir d’opérer la rupture dont notre pays a tant besoin, une urgence que les partis traditionnels n’ont pas le courage d’affronter. snr, c’est le premier parti qui propose de vous constituer en force politique autonome, capable de rivaliser et de battre les politiciens auxquels vous ne faites plus confiance. snr, c’est le premier parti à vous offrir l’opportunité de vous présenter à des élections locales et nationales. snr, c’est le parti qui s’est engagé à défendre vos intérêts grâce à des députés qui seront investis et élus par vous. snr, c’est le seul parti qui soit allé à votre rencontre dans plus de 120 villes à travers le monde, pour vous écouter et faire de vos récits un rapport remis au chef de l’etat le 6 juin 2014 et intitulé « il faut une alliance etat-diaspora pour assurer l’émergence de notre pays ». snr, c’est le seul parti qui soit allé dans les quarante-cinq (45) départements de notre pays pour annoncer à la population que la diaspora réalisera la rupture tant souhaitée, l’occasion de rencontrer des hommes et des femmes qui rejettent la classe politique actuelle. snr, c’est enfin le parti d’hommes et de femmes qui ne sont ni responsables ni complices du pillage de notre pays.
au regard de ce qui précède, comment un émigré pourrait-il voter pour un autre parti que snr ? nous avons pris nos responsabilités en fondant snr et ne doutons pas que vous prendrez les vôtres en votant pour la vraie rupture, le bulletin jaune, avec les mains vertes synonymes de propreté.

pour un senegal digne et prospere !!!
Volai414 En Juillet, 2017 (16:11 PM) 0 FansN°: 2
Est-ce-que cela va coïncider avec la reprise du travail au Sénégal?
Reply_author En Juillet, 2017 (17:05 PM) 0 FansN°: 1
oui je crois que les activités génératrices de revenues vont pour redémarrer
Mind En Juillet, 2017 (16:33 PM) 0 FansN°: 3
Ndakh yalla nit yi meun liguey .un pays nourri k de la politique rien d'étonnant de voir des fraudes et des fuites . Rien d'étonnant kon sois le le cercle des 25 pays les plus pauvres au monde et ds le top 10 des plus corrompus. Abdoulaye matar diop a raison nous ne somme pas un peuple intelligent, nous ne votons pas intelligement , ne vivons pas intelligemment tout cours. Les gens parlent de Macky sall kom sil n'était jamais la avant alors k sur les 12 ans de Wade kils critiquent il etait a la direction des affaires en tant k ministr inteieur, 1er ministr et pdt assemblée et il en est sorti riche com creaus 8 milliards en 8 ans aulieur de partager son savoir faire en comment etre si riche en un tps record ils sentoure k de la racaille de sennghor niasse tanor dansokho et vois esperer emerge peuple de suiveur la majorite des sgls est eduquee a suivre soit les marabouts soit les beau parleurs. Mais komm disait lautre ventre plein negre content
Anonyme En Juillet, 2017 (17:23 PM) 0 FansN°: 4
OUSMANE SONKO OU L'ESCROQUERIE POLITICO-MEDIATIQUE



La diaspora sénégalaise respecte-t-elle notre pays et notre démocratie ? En effet, cette diaspora vit dans des pays démocratiques, où aucun candidat (aux législatives, à la présidentielle et même pour des primaires) ne peut avoir comme coordonnateur ou principal collaborateur un patron de presse (télé, radio, journal ou site internet). Dans le cas d'une telle collaboration, le patron de presse démissionne. La démission ou le congé étant aussi la règle pour le journaliste ou l'animateur. Ce fut le cas d'Audrey Pulvar, lors des primaires du PS français en 2012, alors qu'elle était la compagne d'Arnaud Montebourg.



Ces règles de bonnes mœurs démocratiques, les émigrés les connaissent parfaitement et les apprécient en Occident. Mais, concernant notre propre pays, ils bafouent ces règles, comme si le citoyen sénégalais ne méritaient pas la meilleure démocratie. En effet, des émigrés sont sur la liste de Sonko et d'autres sont prêts à voter pour lui, alors que son coordonnateur n'est autre que Demba Makalou, le Directeur Général de Seneweb, le site d'information le plus regardé par la diaspora et les Sénégalais.



Sonko, qui passe son temps à dénoncer et accuser, sait parfaitement que sa relation avec Mr Makalou s'appelle COLLUSION ou CONFLIT D'INTÉRÊT. Donc s'il était honnête avec nous, ses compatriotes, il ne serait pas dans ce cas. Et pire, Mr Makalou figure en très bonne position sur la liste nationale de Sonko.

C'est comme si Mr Racine Talla, DG de la RTS, était en très bonne position sur la liste nationale de BBY. Personne ne l'aurait accepté. Donc pourquoi la diaspora l'accepte dans le cas de Sonko ? Surtout, comment Sonko, le donneur de leçon, peut bafouer à ce point les valeurs qu'il évoque sans cesse ?



Nous ne sommes pas en temps de guerre, et donc, actuellement, notre patriotisme se mesure à notre engagement à servir civilement notre pays. Ce qui commence par le respect de nos compatriotes. Un respect qui n'est pas observé par Sonko. Ce qui est d'autant plus grave dans son cas qu'il ne cesse de dénoncer les fautes des autres et d'accuser tout le monde.



Naturellement, Sonko et Demba Makalou n'avoueront jamais leur flagrante escroquerie, comme ils ne s'expliqueront jamais. Mais vous les émigrés, en tout cas ceux d'entre vous qui souhaitent à notre pays une démocratie irréprochable, ne voteront pas pour un tricheur (Sonko, BBY, Manko Taxawu, Manko Watu, etc.), car celui qui triche pour conquérir une position trichera pour la conserver. Donc avec Sonko, ce n'est pas le meilleur qui attend notre pays, mais la poursuite de la tricherie.



La diaspora aime notre pays, les sénégalais aiment le Sénégal, donc qu'ils tournent le dos à tous les tricheurs, surtout les plus jeunes, parce qu'ils vont gérer le pays pendant 50 autres années. Une catastrophe !!!



Diplomate étranger En Poste A  En Juillet, 2017 (17:39 PM) 0 FansN°: 5
Monsieur le Ministre Mankeur NDIAYE ,



Les ambassades étrangères a Dakar vous invitent a faire mettre a jour le site du Ministere dont vous avez la charge et plus particulièrement la partie Representations , aussi bien les Ambassades au Senegal que celles du Senegal a l étranger.



Le listing qui y figure est obsolete et les infos ne sont pas mises a jour.



Anonyme En Juillet, 2017 (20:56 PM) 0 FansN°: 6
Le CNRA, le Conseil de Validation, Y en a Marre, TFM, la Justice, la Société Civile tous roulent pour le pouvoir. Est ce que le peuple sénégalais mérite ça ? :emoshoot:  :fbhang: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com