Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Quatrième Pouvoir, Opinion Publique et Pouvoir Politique : Quels rapports ?

Posté par: Usman TUREY| Mercredi 03 septembre, 2014 14:50  | Consulté 3860 fois  |  4 Réactions  |   


Dès qu’il y a une communauté humaine assez large, il y a des dialogues entre les gens. Les gens se parlent, se transmettent des messages et des nouvelles. Et ces nouvelles sont portées par leur affectivité. Cette communication forme ce qu’on appelle une Opinion publique qui n’est rien de plus que la somme de toutes les opinions d’une communauté en interaction.


Le quatrième pouvoir n’est rien d’autre qu’un concept servant à désigner les médias en tant que superpuissance capable d’influencer, de prescrire et de suggérer, au-delà de leurs fonctions d’information, d’éducation et de divertissement. Et par médias, on entend un intermédiaire dans la communication entre les hommes d’une communauté. Il est bien de rappeler que le pouvoir médiatique n’est pas né avec la civilisation moderne ou avec l’imprimerie. Le pouvoir médiatique est de toujours. Il fait partie de la réalité humaine.


Seulement, ce pouvoir intermédiaire, que sont les Médias, est tenu par des hommes ! Et ces hommes se rendent vite compte qu’ils ont une influence sur l’Opinion Publique. Et c’est parce qu’ils ont une influence sur l’Opinion Publique qu’on s’est rendu compte qu’on devait qualifier ces Médias de véritables pouvoirs. Les Médias sont donc un quatrième pouvoir avec ses intérêts, ses finalités, ses forces et ses faiblesses. Et c’est ce que nous allons essayer de découvrir au cours de cette réflexion.


Pour comprendre exactement ce que sont les Médias, il faut savoir ce qu’ils ont à transmettre et à qui ils le transmettent ! Ce qu’ils ont à transmettre c’est une série d’informations. Ils sont les médiateurs entre ces informations et, d’autre part, des auditeurs qui la reçoivent. Si les médias jouaient leur rôle, ils seraient tout simplement un courant de transmission neutre et objective qui se contente de donner l’information. Mais en réalité, les auditeurs, le public à qui s’adressent les Médias, sont influençables. C’est sous ce rapport-là, que les hommes qui sont dans les médias ont la tentation quasi-obligatoire de prendre pouvoir sur cette opinion publique parce qu’effectivement ils peuvent la façonner.


Ce mécanisme d’influence, dont on a parlé tout à l’heure concernant les Médias et l’Opinion Publique, est tout à fait naturel. Et comme il y a un autre pouvoir qui lui aussi cherche à influencer la nation dans son opinion publique à savoir LE POUVOIR POLITIQUE qui, d’une manière basique, est ce pouvoir qui dirige la cité pour le bien commun.


Donc forcément il y aura une relation entre le pouvoir politique d’à côté et le pouvoir médiatique de l’autre. Une relation qui sera à la fois une relation de flatterie, de conflictualité et quelques fois de domination de l’un sur l’autre. Ainsi pour analyser les relations historiquement établies entre le pouvoir politique et le quatrième pouvoir, il faut se pencher sur ce que c’est l’Opinion Publique, sur ses forces et ses fragilités.


L’Opinion Publique, c’est la somme des opinions des individus qui constituent le peuple, la communauté. Mais ces individus, ils ne sont pas tout simplement des individus isolés. Ils sont réunis sous forme de familles, de villages, de tribus, de clans, d’associations, de groupements, de loges etc. Il y a donc des individus qui sont des porteurs en eux d’une nature humaine ayant deux aspects :

- Le vieil homme pour parler comme Jean Paul Sartre : Cela veut dire tout l’aspect psychologique, animal qui est en nous et qui fait que nous ayons des désirs personnels comme du plaisir, des jeux, de quoi manger etc.

-          - L’irascible pour  parler comme Aristote : C’est-à-dire cette volonté sensible d’être respectés, de désir de gloire politique ou de gloire grégaire ; parce que nous appartenons à un groupe humain qui estime être forcément meilleur que les autres.

Mais il est aussi évident que l’homme ne se réduit pas qu’à cela. D’ailleurs Saint Tomas DAquin parlait de Nouvel Homme et qu’Aristote appelait l’Homme Spirituel à savoir ce qui est lié à l’intelligence et à la volonté libre de l’être humain qui est capable de penser, de prendre du recul par rapport aux désirs immédiats de son affectivité, capable de discerner ce qui en soi est bon pour la durée d’une nation. Il faudrait entendre par là une certaine ambivalence dans l’être humain, et cela se trouve dans l’individu lorsqu’il est agrégé dans une communauté.


On peut ainsi concevoir la masse comme étant la somme des passions humaines mais aussi comme une série d’intelligence capable de juger. Alors toute la complexité face à l’Opinion Publique c’est qu’on est face à cette double nature présente dans l’homme. C’est pourquoi lorsque les Médias ou les hommes politiques s’adressent à l’Opinion Publique, ils sont obligés de tenir en compte cette réalité à savoir qu’il doit y avoir un discours qui, d’un côté, est séduisant pour l’affectivité mais qui, de l’autre côté, s’adresse aussi à l’intelligence.


Le côté séduction, lui, n’hésite pas à servir de ce que Platon et Aristote appelait la démagogie. Parce qu’après tout, si on promet à des hommes qu’ils auront davantage d’argent par exemple, en travaillant moins, en étant en vacance tout le temps, et bien le côté sensible sera d’accord avec cela et donc risquera de s’enthousiasmer. Mais le côté rationnel, qui fait aussi partie des êtres humains, aura facilité à dire que c’est quelque chose d’intenable parce qu’il est évident que si on ne travaille pas, on ne produit pas et qu’il est difficile de s’enrichir, et de se dire donc qu’il s’agit là de mensonges démagogiques.


Alors on pourrait dire que les hommes politiques devraient s’adresser uniquement à la raison humaine, ce qui n’est pas  si simple car l’Homme n’est pas que raisonnable. Et c’est exactement ça le problème, d’ailleurs, qui fait la fragilité des démocraties. Parce que, comme la masse des hommes votent, et que tous les hommes individuellement ont la même puissance de vote, aussi bien ceux qui ne réfléchissent pas et qui vivent dans le sensible que ceux qui réfléchissent, les hommes politiques et médiatiques sont obligé de s’adresser à la totalité de l’Homme et donc de manier l’affectivité comme la raison.


Essayons de voir en plus clair comment fonctionne l’opinion publique en prenant l’exemple du lynchage, que ce soit le lynchage physique à cailloux ou le lynchage médiatique. Par exemple un homme publique, quel qu’il soit, tout d’un coup il y a une campagne médiatique qui dit que cet homme-là est un criminel ou un pervers. En insistant sur le fait qu’il a fait une fraude, les Médias laisseraient penser qu’il est un pervers dans tout le reste. Et là on peut dire qu’on pourra jeter en pâture et en lynchage médiatiquement toute la réputation d’un homme.


Une telle façon de s’adresser à l’opinion publique, s’adresse, bien évidemment, à sa sensibilité. Parce que parmi ceux qui écoutent, ceux qui réfléchissent deux minutes, s’ils se disent qu’on ne peut reprocher à cet homme-là que peu de choses, des choses classiques que tous les hommes font ici ou là. Et donc leurs esprits, en analysant les choses se diront qu’on a affaire, ici, à une campagne médiatique. Et pourtant les médias, lorsqu’ils parlent de cette façon-là et qu’ils font une campagne, on peut être sûr qu’ils triompheront ! Pourquoi ? Parce que la majorité des hommes fonctionne dans le sensible. Dans le monde, plus particulièrement au Sénégal, on ne peut compter le nombre d’hommes ayant malhonnêtement subi les répercussions d’une campagne médiatique orchestrée pour but de dénigrement !


Ils peuvent à la rigueur le faire que par suggestion. Je veux dire par là que si un homme politique déplait, et qu’il est pris dans une campagne médiatique, si on suggère qu’il a tout simplement été mis en examen parce qu’on le soupçonnerait d’avoir construit illégalement un mur sans faire un appel d’offre à tel endroit etc. Et bien en insistant sur les choses, en passant du conditionnel et parfois à la réalité, on peut dire que médiatiquement l’affectivité du peuple qui écoute cette campagne sera prise contre cet homme-là. Mais la raison peut contrer cette campagne. En faisant quoi ? Si quelques-uns se mettent à parler à l’opinion publique en décryptant ce qui s’est passé au niveau des médias, et en manifestant que cet homme-là n’est que mis en examen, qu’il n’est pas coupable et que bien des hommes ont été lavés de toutes accusations après une simple enquête, il est probable que l’Opinion Publique écoutera.


C’est ce même cas de figure de suggestivité, d’ailleurs, qu’on note ces temps-ci au niveau des médias et publics sénégalais sur la question du virus EBOLA, surtout celle de l’ « introduction » d’un Guinéen infecté dans le pays. Aussitôt annoncé au niveau des médias, tout le public sénégalais a pris position sans pour autant prendre le temps de comprendre en profondeur toutes les dimensions de cette « intrusion » que certains n’hésiteront pas à qualifier d’un « cas importé » ou tout simplement d’une mise en scène politique. Ce qui est remarquable, c’est qu’il se trouve que ce sont effectivement ces mêmes médias qui ont fournis l’information, qui, chaque jour, alimentent le débat sur cette question et réconfortent chaque citoyen dans sa position.


On a assisté à un déballage de haine et des films de « possédés » dans le pays du à cette production médiatique jusque-là floue ! J’ai cru, à un moment donné, être en train de faire l’expérience d’observation de l’application de la « théorie du conditionnement » de Pavlov que les médias et hommes politiques sont en train de mettre en œuvre. J’ai vu et entendu du n’importe quoi sur cette question que visiblement peu de gens se donnent véritablement la peine de le comprendre suffisamment avant de s’y prononcer !!!


On s’aperçoit clairement, à la fois, de la toute-puissance des médias lorsqu’ils vont tous dans un seul sens mais aussi la capacité qu’a un pouvoir médiatique, lorsqu’il est pluriel, de se corriger de cette puissance dangereuse qui peut broyer un homme.

Quel espace public dans cette configuration ?

#Jogg_Leen

#Le_Combat_Continue

 

Usman TUREY

Communicant/UGB/Saint-Louis/Sénégal

usmanturey@live.fr

 

 L'auteur  Usman TUREY
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (4)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Eniabsembe En Septembre, 2014 (10:48 AM) 0 FansN°:1
Article intéressant, j'ai beaucoup aime la manière dont tu as défini le concept de quatrième pouvoir, mais aussi les exemples concrets que tu as donnes de la manifestation de ce quatrième pouvoir. Je suis cependant reste un peu sur ma faim parce que je trouve l'article un peu trop pédagogique et pas assez teinte d'opinion. En d'autres termes il aurait été de portée bien supérieure si tu t'étais employé, même de façon mitigée, à donner ton appréciation du quatrième pouvoir. Texte intéressant encore une fois.
Eniabsembe En Septembre, 2014 (10:49 AM) 0 FansN°:2
Article intéressant, j'ai beaucoup aime la manière dont tu as défini le concept de quatrième pouvoir, mais aussi les exemples concrets que tu as donnes de la manifestation de ce quatrième pouvoir. Je suis cependant reste un peu sur ma faim parce que je trouve l'article un peu trop pédagogique et pas assez teinte d'opinion. En d'autres termes il aurait été de portée bien supérieure si tu t'étais employé, même de façon mitigée, à donner ton appréciation du quatrième pouvoir. Texte intéressant encore une fois.
Anonyme En Août, 2015 (16:53 PM)0 FansN°: 2415497
De toute façon la dissociation du gouvernement et du quatrième pouvoir est impossible, bien que votre article ait tenté de montrer des visages différents, donc l\'essentiel c\'est d\'éveiller la raison intelligente de l\'opinion publique. Comme faisaient, au xviii, les rationalistes avec le réveil du peuple. Apres tout l’article est intéressant.
Usman En Août, 2015 (19:36 PM)0 FansN°: 2415588
Merci beaucoup. Vous contribution est tout Aussi interessante...

Ajouter un commentaire

 
 
Usman TUREY
Blog crée le 05/06/2014 Visité 308869 fois 48 Articles 9150 Commentaires 12 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
POINT SUR LES FILLES SÉNÉGALAISES D'AUJOURD'HUI!
SENEGAL: Que deviennent les personnes handicapées?
La « Musulmanité » des musulmans en question : l’exemple de la célébration du Mariage.
\"Une étude sociologique démontre que le Sénégal est un peuple méchant\"
L -impolitesse sénégalaise: Une préoccupation nationale à 360°