Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

SENEGAL: Que deviennent les personnes handicapées?

Posté par: Usman TUREY| Samedi 22 novembre, 2014 20:23  | Consulté 25259 fois  |  0 Réactions  |   

Les personnes en situation de handicap se sont encore fait entendre à travers leur Forum International orchestré le samedi 08 Novembre 2014 à la Maison de la Culture Douta SECK. Toutes les revendications portées par les mouvements des personnes handicapées ont,encore une fois, fait objet de débats, d’analyses et de reconsidérations avec comme finalité la redéfinition de stratégies plus efficaces afin de réussir l’intégration socio-économique et professionnelle.


L'histoire est essentielle pour comprendre l'enracinement profond des préjugés à l'égard des personnes handicapées. Ces mêmes préjugés qui ont conduit et conduisent encore à la discrimination des personnes handicapées dans tous les aspects de la vie.  Ainsi, le Forum était articulé autour des questions d’« Education inclusive, de Développement inclusif et de la Loi d’orientation sociale » et fut modéré par le Président de l’Association Nationale des Personnes handicapées M. Yatma FALL. Il a vu la participation d’éminentes personnalités « valides » comme « invalides », issues des institutions de la République, des organisations multinationales et transnationales, de la société civile, des groupements et associations du pays et d’ailleurs.Ci-après, le topo, quelque peu tributaire, des interventions lors de ce mémorable forum.


L’Honorable Grand Serigne de Dakar qui fut le premier à intervenir lors de ce Forum, insistait sur la nécessité voir l’obligation morale d’inscrire les personnes handicapées dans les bourses sociales, de subventionner leurs associations au même qu’on subventionne les associations de football ou autres et enfin de les donner la place entière qui les revient de droit dans notre société. Il ne finira pas son discours sans avoir indiqué que « le handicap fait partie du quotidien de la personne, quel qu'en soit la forme. Certains le vivent au jour, d'autres en font la brutale expérience ou y succombent avec l'âge et enfin certains  le vivent  indirectement, dans leur entourage » et que « nul n’est à l’abri de l’infirmité » car, toujours selon lui, « c’est un sort qui peut se jeter sur n’importe qui, n’importe quand, n’importe où et dans n’importe quelles circonstances.


Le Juriste M. Daouda BARRO, qui intervenait par la suite par rapport à la loi d’orientation sociale, après avoir fini de planter le décor en faisant un état des lieux de l’évolution des textes, a fortement insisté sur le besoin d’assurer un accès total et garanti des personnes invalides à l’éducation au même titre que les personnes dites valides en favorisant un cadre propice à cet effet. Ce n’est pas tout, il articula, de même, l’obligation pour les décideurs publics d’impliquer les personnes handicapées dans les processus de développement en assurant une parfaite égalité des chances pour tous, sans distinction aucune.


Le Ministre de la Culture et de la Communication M. Mbagnick NDIAYE, semblant fortement convaincu que la culture, entendue en termes de pratiques artistiques ou d'activités culturelles, devrait sans entrer dans les débats de démocratisation culturelle, pouvoir être accessible à tous, a fait part aux handicapées des politiques culturelles inclusives que son département a élaboré. Allant de la littérature aux autres formes de pratiques artistiques et culturelles les plus répandues, le Ministre rassure les personnes handicapées par rapport à la mise au point de dispositifs conséquents et adaptés pour les aider dans la vulgarisation de leurs productions. Par ailleurs, tout en les incitant, dans le cadre de la communication, à investir les médias en vue de faire entendre leurs revendications, le Ministre leur a témoigné de sa disponibilité ainsi que de son engagement à être à côté d’eux au cours du processus de leur implication effective dans les dynamiques socio-culturelles, politiques et économiques. Il termina ses propos avec une invite aux personnes handicapées pour une participation massive au niveau du 15ième Sommet de la Francophonie.


Aïssatou CISSE, la conseillère spéciale du Président de la République, a fait un plaidoyer fort en faveur des personnes en situation de handicap dont elle fait partie. Handicapée moteur, en cette dame on trouve une énergie inépuisable consacrée essentiellement à la défense des intérêts matériels et moraux des handicapés. En effet, elle a fait part à ses frères et sœurs, parents et amis handicapés, du travail rigoureux et organisé qu’elle mène auprès du chef de l’Etat pour parvenir à faire de l’assistanat, des préjugés et de l’indifférence dont ils sont victimes une veille histoire.


Le Président du comité scientifique du XVième sommet de la francophonie, M. El Hadj KASSE, après avoir, à l’entame de son propos, féliciter et encourager Mme CISSE pour le travail remarquable qu’elle fait pour les handicapées, en va pour exprimer son honneur et celui de la Francophonie pour avoir été copté en tant que partenaire.  Il défendait par la suite l’idée que les handicapés sont des citoyens, de dignes hommes et femmes qui méritent d’être traités en tant que tels. « Ce sont des gens qui, comme tout le monde, ont des idées, du savoir-faire et des compétences qui peuvent considérablement profiter au développement et à l’émergence de la société » a-t-il fait comprendre. Il y rajouta que « d’ailleurs dans tous les pays développés du monde, le handicap est traité avec diligence afin de permettre leur épanouissement et par ricochet bénéficier de leurs compétences. »


Quant au syndicaliste M. Saliou DAF la cohésion, l’implication de tous et la co-productivité restent les reflets fondamentaux d’un développement durable. L’on ne pourra jamais se permettre, tant que le ciel demeure le ciel et que la terre reste la terre, de penser à un développement sans synergie et sans inclusion.


En somme, Toutes les interventions semblent parfaitement recouper l’idée que les personnes en situation de handicap méritent meilleurs traitements. Ils doivent pouvoir  étudier, être soignés, et s’épanouir pour être en mesure de se réaliser aussi bien sur le plan personnel que celui professionnel. Seulement, « le combat qui devrait être mené, pour que les responsabilités de personnes en situation de handicap dans les dynamiques de développement soient identifiées et prises en compte, consiste à faire de telle sorte que les dispositions juridiques stipulées dans ce sens ne soient plus effectives que sur du papier. » a fait remarquer M. Santy Agnie. M. Agnie va aussi rappeler que quand tout ceci ne relève en réalité que du manque de volonté de la part des décideurs publics, car quand le président Macky SALL a voulu son Acte 3 de la Décentralisation en Mars, aussitôt en décembre, elle fut entérinée et effective.


A l’image de ces interventions de haute facture, Il n’y a l’ombre d’un doute que ce forum fut un événement d’une envergure significative, tant il a permis un échange fructueux entre les acteurs de la cause des personnes handicapées, que de prendre les mesures nécessaires en vue de COMBATTRE TOUTE DISCRIMINATION fondée sur le handicap.Cependant un message clair est lancé : le temps où l’on percevait les handicapés d'après le genre d'infirmité dont ils souffraient, en donnant parfois à cette dénomination une valeur péjorative (estropié, fou, demi-portion, incapable) ou en employant des termes plus généraux (pauvre, malade, nécessiteux est révolu ; car ces dernier se sont résolument engagés à aller jusqu’ ‘au bout pour obtenir gain de cause.


En effet, si on peut dire que le Forum est bien fini, on ne peut pas en dire pour autant par rapport au débat. Ainsi, les handicapés comptent se saisir de l’occasion de la semaine nationale des personnes en situation de handicap prévue au début du mois de décembre et qui coïncide avec la 6ième EDITION de HANDIFESTIVAL INTERNATIONAL, pour prolonger les échanges et redynamiser leur mouvement

 
Ousmane TOURE
Chargé de Communication de HANDIFESTIVAL INTERNATIONAL
Mail : usmanturey@live.fr

 

 L'auteur  Usman TUREY
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Usman TUREY
Blog crée le 05/06/2014 Visité 308876 fois 48 Articles 9150 Commentaires 12 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
POINT SUR LES FILLES SÉNÉGALAISES D'AUJOURD'HUI!
SENEGAL: Que deviennent les personnes handicapées?
La « Musulmanité » des musulmans en question : l’exemple de la célébration du Mariage.
\"Une étude sociologique démontre que le Sénégal est un peuple méchant\"
L -impolitesse sénégalaise: Une préoccupation nationale à 360°